Juntos por México

par | Déc 19, 2017

Le réseau ENSEMBLE traverse l’océan Le nom en dit long : Ensemble pour le Mexique, mais il ne dit pas tout. Peut-être n’arrivera-t-on pas à comprendre tout ce que signifie cette « Union Nationale des Mouvements Catholiques » du Mexique, mais il est possible d’en faire l’expérience. En témoigne la deuxième rencontre nationale de Juntos por México (JXM), […]

Le réseau ENSEMBLE traverse l’océan

Le nom en dit long : Ensemble pour le Mexique, mais il ne dit pas tout. Peut-être n’arrivera-t-on pas à comprendre tout ce que signifie cette « Union Nationale des Mouvements Catholiques » du Mexique, mais il est possible d’en faire l’expérience. En témoigne la deuxième rencontre nationale de Juntos por México (JXM), qui s’est déroulée à Querétaro, du 6 au 8 octobre 2017. Plus de 60 Mouvements d’Église, associations de laïcs et institutions catholiques y ont participé, avec des représentants des conseils des laïcs de plus de 90 diocèses du Mexique (presque la totalité), soit environ 4 700 personnes, jeunes et adultes « Ensemble pour… ». Pour un Mexique fraternel, pour une société éclairée, assainie, renouvelée par les valeurs de l’Évangile, de l’Amour. Un espace de dialogue, de communion, d’évangélisation à l’intérieur de l’Église, pour « sortir ensemble » et collaborer à la construction d’une société nouvelle.

Voici ce que dit le Manifeste final, lu à la fin de l’événement et ratifié par les signatures des participants (sur une banderole de toile de 20 mètres de long) : « Nous voulons être des personnes qui aspirent à être les semences d’un peuple nouveau, là où elles vivent et avec tous ceux qu’elles rencontrent, poussées par Celui qui nous invite à servir et à travailler dans l’amour du prochain, pour un Mexique plus solidaire dans ses valeurs civiles, plus uni dans ses différences culturelles, un pays résolument en faveur de la personne ».

La vie et les paroles de nombreuses personnes le confirment, comme l’ont souligné les responsables nationaux de JXM, Carlos Valle et Esther Pérez, lors de la première conférence de presse concernant l’événement. Il y a été mis en avant l’importance de la communion, de l’unité, le besoin de réflexion et le rôle de la femme. Tous – y compris Mgr Faustino Armendáriz, évêque du diocèse de Querétaro – ont mis en lumière le rôle des laïcs dans l’action civile en faveur de la famille et de la justice sociale.

La famille a aussi été le thème du message fort que le pape François a envoyé pour la rencontre, soutenant et encourageant le travail en faveur de la famille, de la promotion de l’unité et de la vie, avec le souhait « qu’il porte abondamment des fruits, en sorte que la société mexicaine devienne une authentique famille où personne ne se sente exclu, et que chacun puisse expérimenter dans sa propre vie la tendresse et la proximité de Dieu ».

Fête, chants, réflexions, ateliers : un programme varié tout orienté à trouver des réponses et ouvrir un chemin vers la concrétisation du slogan : « Laïcs : il est temps de sortir ensemble pour renouveler le monde ! ».

Le tremblement de terre qui a frappé le pays les 7 et 19 septembre a laissé son empreinte, la solidarité aussi, qui s’est mise en place spontanément, forte et efficace, dans les villes les plus touchées. Une solidarité qui a révélé le vrai visage du peuple mexicain. Ces jours-ci un appel a été lancé pour que ce « vrai visage » ne se montre pas que lors des catastrophes, mais aussi dans la vie de la société au quotidien.

Les douze workshops constituaient un éventail des domaines importants de la réalité sociale : économie, politique, éducation, émigration, corruption sociale et culture de la légalité, communication, écologie, volontariat social, jeunes, famille, tissu social, reconstruire la paix, doctrine sociale de l’Église.

Pour avancer concrètement un réseau de volontariat a été lancé qui se propose d’articuler et de mettre en relation les programmes de volontariat social à l’initiative des mouvements déjà en cours. Les domaines de réalisation de ces programmes étant variés, le réseau aura la tâche d’ouvrir des espaces de collaboration réciproque, en développant la possibilité de participation et d’incidence dans la société mexicaine.

Raffaele Massolin

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à la newsletter

Leave this field blank

ARTICLES EN LIEN

Pour unir en politique

Pour unir en politique

František Talíř est un jeune politicien de la République tchèque, âgé de 31 ans. Il étudie l’histoire contemporaine et le chant lyrique et travaille au théâtre. Il est le Vice-président du gouvernement de Bohême du Sud depuis plusieurs années. Dans l’interview, il nous parle de sa relation avec notre réseau.

Se compléter et s’enrichir mutuellement

Se compléter et s’enrichir mutuellement

Theresia Fürpaß est originaire de Styrie/Autriche et est l’une des figures de proue d’Ensemble pour l’Europe (EpE) dans la région. Elle a travaillé dans le laboratoire de microbiologie d’un hôpital et a suivi un cours de théologie en guise de « passe-temps » ; elle est aujourd’hui à la retraite. Depuis des mois, elle travaille intensivement au sein de l’équipe chargée de préparer la prochaine réunion des Amis d’EpE, qui se tiendra à Graz en novembre 2024.

Called to Hope

Called to Hope

C’est grâce à Dieu que nous pouvons espérer et l’espérance est nécessaire
dans le monde d’aujourd’hui. En 25 ans de coopération fraternelle, nous avons découvert un chemin qui appelle le peuple de Dieu à l’unité et montre à notre société plus de fraternité. Le 31 octobre 2024 marque l’anniversaire de la fondation d’Ensemble pour l’Europe et de la signature de la Déclaration commune sur la doctrine de la Justification. Une raison de remercier Dieu et de découvrir de nouvelles perspectives.