À LOPPIANO : “VERS UNE ÉCONOMIE POUR LE BIEN COMMUN“

par | Jan 16, 2015

À Loppiano – Incisa Val d’Arno (à proximité de Florence), du 6 au 8 mars dernier, a eu lieu le Congrès, qui avait été annoncé, des Mouvements chrétiens de “Ensemble pour l’Europe” pour contribuer à donner une âme aussi à l’Europe des marchés et de l’économie. Pour les environ 100 participants, provenant de Pays divers […]

À Loppiano – Incisa Val d’Arno (à proximité de Florence), du 6 au 8 mars dernier, a eu lieu le Congrès, qui avait été annoncé, des Mouvements chrétiens de “Ensemble pour l’Europe” pour contribuer à donner une âme aussi à l’Europe des marchés et de l’économie. Pour les environ 100 participants, provenant de Pays divers de l’Europe, cela a été une occasion de partager leurs expériences et leurs visions, dans le but de contribuer à une voix prophétique d’espérance. Parmi des chefs d’entreprises, des étudiants, des universitaires, de 10-12 communautés diverses, les principaux partisans de l’initiative ont été des membres du Mouvement des Focolari, de l’YMCA de Munich, de la communauté de Vineyard à Bruxelles, du Mouvement Schönstatt en Suisse, de la Communauté Pape Jean XXIII, de la Communauté Nomadelfia, en Toscane.

L’Europe continue à lutter avec une incertitude économique qui constitue des défis énormes pour les entreprises, les responsables de la politique économique et pour les citoyens. «Jusqu’à présent, en Europe, n’a parlé que la voix des institutions – affirme le prof. Luigino Bruni –. Notre rêve est que, dans les ministères de l’économie, il y ait des franciscains, des focolari, des personnes qui ont choisi les derniers … La voix de la gratuité est nécessaire. Au cours des dernières décennies, ces voix se sont tues. Une économie sans âme, sans charismes capables de comprendre également les pauvres, est sans lendemain. Les mouvements chrétiens, qu’ont-ils à dire du point de vue économique ?» Lors de la Conférence, il a été question de tenter de contribuer en partant du bas, de la solidarité, pour que tous puissent s’exprimer, les pauvres, les exclus. L’idée a été : donner une perspective sur l’Europe en partant de l’économie en tant que réciprocité et en tant que don et non pas seulement en tant qu’intérêt et profit. L’Économie qui naît des coopératives, du social, du civil.

Le programme était structuré en parties théoriques (contributions sur les motifs de la crise économique en Europe, sur les expériences variées et sur les élans d’une “économie charismatique“ et sur la “pédagogie de l’idéal“ pour les chefs d’entreprises selon le père Kentenich du Mouvement Schönstatt) et des contributions sur la pratique (faits vécus d’une ‘“économie du partage“, de l’économie de communion, offerts par des mouvements variés). Les soirées étaient consacrées à la prière et à la louange de Dieu. Au cours de la dernière soirée, un concert du groupe international Gen Verde.

Un après-midi, environ 100 jeunes qui, justement à Loppiano, participaient, au nombre d’un millier, à un Congrès différent, se sont insérés dans ce Congrès.

ls ont contribué avec leurs expériences : à côté de leur déception pour les conditions actuelles des jeunes dans le monde du travail, ils essaient de garder au premier rang leurs ‘idéaux, avec leur engagement personnel, en allant ‘contre-courant’ dans le domaine de la consommation et en vivant des petits modèles de durabilité

Est apparue chez tous la conscientisation que, pour renouveler l’économie contemporaine et pour éviter les “effets pervers” sur la vie des personnes et de l’environnement, il est nécessaire de transformer en action économique et en structures économiques les valeurs chrétiennes, sans transiger. On a senti, tout particulièrement chez les chefs d’entreprise, un grand désir de créer des réseaux et des échanges, et de donner en même temps un témoignage plus fort et plus efficace dans le monde. Nous sommes repartis avec un engagement renouvelé d’approfondir dans notre Communauté les inputs reçus et partager les initiatives avec les autres Mouvements. Un membre du Congrès en arrivait à la conclusion : “Si nous sommes capable d’ouvrir notre esprit et notre cœur, d’abattre des murs, de nous accueillir mutuellement et de créer des espaces de rencontre, alors nous pourrons donner un témoignage plus efficace de nos racines chrétiennes dans le monde”.

Toutes les vidéos des interventions du Congrès peuvent être visualisées sur le site : www.pololionellobonfanti.it/insieme-per-il-bene-comune/

0 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à la newsletter

Leave this field blank

ARTICLES EN LIEN

Called to Hope

Called to Hope

C’est grâce à Dieu que nous pouvons espérer et l’espérance est nécessaire
dans le monde d’aujourd’hui. En 25 ans de coopération fraternelle, nous avons découvert un chemin qui appelle le peuple de Dieu à l’unité et montre à notre société plus de fraternité. Le 31 octobre 2024 marque l’anniversaire de la fondation d’Ensemble pour l’Europe et de la signature de la Déclaration commune sur la doctrine de la Justification. Une raison de remercier Dieu et de découvrir de nouvelles perspectives.

Racines chrétiennes et avenir de l’Europe

Racines chrétiennes et avenir de l’Europe

Le soir de la Journée de l’Europe 2024, Jeff Fountain, directeur du Centre Schuman d’études européennes à Amsterdam, et l’ancien Premier ministre slovaque Eduard Heger se sont exprimés lors d’une conférence en ligne sur le thème : « Parlons et prions pour l’Europe ». Plus de 100 participants en Europe ont suivi les présentations avec grand intérêt.

Réveille-toi, Europe !

Réveille-toi, Europe !

Ensemble pour l’Europe (EpE) en Belgique a célébré la Journée de l’Europe en collaboration avec le Centre Schuman. La conférence « Wake up Europe » était préparée en collaboration avec la Chapelle pour l’Europe, le comité EpE Belgique, l’AEE (Alliance Évangélique Européenne) et l’église des Carmes, où s’est tenu le Forum. Les participants au forum venaient de divers pays d’Europe occidentale et orientale (Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède, Allemagne, Italie, France, Ukraine), ainsi que quelques participants d’Arménie.