Plus forte que le virus, une créativité contagieuse

par | Mar 16, 2020

Dans la newsletter de fin février, nous vous avions demandé de nous faire part des événements et initiatives en préparation – comme les années passées – autour de la fête de l’Europe, le 9 mai 2020. Nous espérions que de nombreuses rencontres publiques puissent avoir lieu pour transmettre l’esprit qui les anime : l’esprit chrétien, celui […]

Dans la newsletter de fin février, nous vous avions demandé de nous faire part des événements et initiatives en préparation – comme les années passées – autour de la fête de l’Europe, le 9 mai 2020. Nous espérions que de nombreuses rencontres publiques puissent avoir lieu pour transmettre l’esprit qui les anime : l’esprit chrétien, celui qui est porteur d’espérance et d’unité dans la diversité. Mais le covid-19 nous interpelle tous maintenant de façon nouvelle et inattendue.

Qui aurait pu imaginer le scénario qui s’étend dans presque toutes les parties du monde et qui frappe déjà durement l’Europe ?

Pourtant, derrière cette triste réalité, on peut entrevoir une opportunité. C’est ce qu’a bien exprimé l’économiste et journaliste Luigino Bruni, relié au réseau Ensemble pour l’Europe depuis sa création : « Nous sommes en train de vivre un temps où tout est suspendu et c’est notre point commun à tous d’un bout à l’autre du monde. On ne peut prévoir encore quand il sera possible de revenir à la normalité. A l’isolement forcé, c’est le moment de faire encore plus ‘’réseau’’, c’est le moment de communiquer entre nous, de nous rassurer réciproquement pour nous dire que ‘’nous sommes là !’’ et que nous vivons ces moment les uns avec les autres, dans le cœur ».

Un réseau de prière, d’expériences partagées, de solidarité, d’amour réciproque… réseau qui ne peut être compromis par aucun virus ! La véritable menace est tout ce qui pourrait nous éloigner les uns des autres. Prévention, adhésion pleine à ce que nous demandent les autorités, oui – mais sans oublier que l’autre est toujours notre frère, notre sœur.

Les réseaux sociaux sont déjà pleins d’encouragements et du désir de réagir positivement à ce défi mondial pour le transformer en opportunité. Notre créativité réussira-t-elle à « inventer » de nouvelles façons de fêter le 9 mai ensemble ?

Par ces lignes, nous avons introduit la page Web de cette année, consacrée à la « Journée de l’Europe 2020 ». Elle sera en ligne fin mars et vous y trouverez d’autres informations et nouvelles.

0 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à la newsletter

Leave this field blank

ARTICLES EN LIEN

L’événement Timisoara en 12 minutes

L’événement Timisoara en 12 minutes

En novembre 2023, les amis d'”Ensemble pour l’Europe” se sont réunis à Timişoara, l’une des capitales culturelles de l’Europe. C’était la première fois que le réseau des mouvements chrétiens se réunissait dans un pays majoritairement orthodoxe. Les 221 chrétiens de 29 pays, représentant 51 mouvements et communautés, se sont rendus dans cette ville de l’ouest de la Roumanie pour trois jours de prière et de réflexion, d’ateliers et d’échanges, de contacts et de mise en réseau. Leur objectif principal : construire des amitiés entre les nations, les charismes et les Églises. Ce film permet de se plonger dans l’atmosphère de la rencontre.

Vers une écologie des relations

Vers une écologie des relations

« Appelés à l’unité – Vers une écologie des relations » – tel est le titre d’un atelier en ligne prévu pour le 2 mars 2024 promu par notre réseau. L’événement a été préparé avec des représentants de diverses Églises, Mouvements et Communautés, dans le but de mettre en lumière l’un des « 7 OUI » de notre marche ensemble : le « OUI à la création ».

Des espaces pour la vie : un appel à l’unité d’Ensemble pour l’Europe à Timisoara

Des espaces pour la vie : un appel à l’unité d’Ensemble pour l’Europe à Timisoara

La ville de Timisoara, en Roumanie, a récemment accueilli la rencontre annuelle d’Ensemble pour l’Europe (EpE) sur le thème “Appelés à l’unité”. Cette réunion a rassemblé 51 mouvements représentant plus de 300 réalités et communautés chrétiennes au sein du vaste réseau d’EpE. Les personnes présentes venaient de 29 pays : chrétiens orthodoxes, catholiques, protestants, réformés, anglicans et membres d’églises libres.